Chârost (18) : liens de recherches…

+++

En chair et en Cher

sur l’Arnon et l’art Noms

comprendre Chârost !

Un célèbre castrum castre hommes…

Karoffii castro dit Chârost ville forte

((( K, Ch’ Α, α (alpha) Ῥ, ῥ, rhô )))

et l’Homme mes gars, l’Oméga, ω, Ω…

Mode d’emploi pour Le réentendre

et Le vivre pleinement en tous lieux…

Voici les liens de quelques articles de constats de recherches portant sur Chârost (18 ; Cher) et ses environs, sur ce blog. Quand l’article est fait, le lien existe vers celui-ci. Si le lien n’existe pas, c’est que mon article est en cours de rédaction.

Charost17

Le toponyme de Chârost (Cher ; 18) sur le cadastre ancien.

Une évocation superlative de lui-même.

Photo Nicolas Huron

Une grande enquête de toponymie, la vraie…

Le toponyme Chârost (Cher ; 18) est un nom de lieu complexe, riche et aux sens multiples, tous en rapport avec son terroir. Il est au moins d’ancienneté gauloise, puisque d’essence plutôt grec au niveau de sa langue, et gallo-romaine. Mais on va voir qu’il peut être beaucoup plus ancien, néolithique, voire paléolithique, voire faune-éthique. Il faut l’aborder progressivement pour en comprendre sa complexité de singularité plurielle et de pluriel singulier. C’est pourquoi, j’ai fait plusieurs articles à son sujet et un livret introductif ci-dessous :

L’ouvrage pdf pour aborder l’incroyable

Chârost (18) et alentours… la Préhistoire entre dans l’Histoire, liens de téléchargements, visuels de partage, résumé et compilation des articles introductifs suivants, mode d’emploi en deux versions (80 pages sans carte et 89 pages avec cartes), de mon grand jeu de société de préservation des terroirs portant en faune-éthique possible tous les toponymes de France et même d’ailleurs.
Lien transparents : http://patrimoine-rural.com/charost-18-et-alentours-la-prehistoire-entre-dans-l-histoire/

L’approche toponymique article par article

Chârost (18) un toponyme à dépecer : cha-ar-ost, cha-rost…  pour comprendre la construction en singularité plurielle et en pluriel singulier d’un toponyme très ancien, avec la racine initiale ka-, k’-, et sa finale -o, -ost, -st.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-un-toponyme-a-depecer-cha-ar-ost-cha-rost/

Chârost (18) un toponyme à comprendre en grec car char pour saisir certains sens de cette singularité plurielle très ancienne, à travers ces trois premières lettres : char, kar…
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-un-toponyme-comprendre-en-grec-car-char/

Chârost (18) un toponyme à comprendre en grec art haut pour compléter certains sens de cette singularité plurielle très ancienne, à travers son centre et sa fin : ar, aro, rost…
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-un-toponyme-a-comprendre-en-grec-art-haut/

Chârost (18) un toponyme à la géomorphologie évocatrice (1), incroyablement confirmé par le dépeçage de sa syllabique grecque superposée, par son voisinage avec Saint-Georges-sur-Arnon, Roussy, etc., et par la présence du Grand Faubourg, du Petit Faubourg Saint-Michel, de l’Arnon, etc.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-la-geomorphologie-evocatrice-1/

Chârost (18) un toponyme à la géomorphologie évocatrice (2), incroyablement confirmé, aussi à Saint-Georges-sur-Arnon et les environs, par les curieuses réalités culturelles et cultuels préhistoriques, gauloises et romaines en rapport avec le relief local et régional, la géographie humaine et de la géographie physique de cette part de Champagne berrichonne.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-a-la-geomorphologie-evocatrice-2/

Chârost (18) un toponyme à la géologie explicative, montrant une adéquation entre le nom et les sols sous-jacents, le toponyme étant descriptif des roches, de leur érosion, et du destin induit des lieux à travers l’Histoire.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-un-toponyme-a-la-geologie-explicative/

Chârost (18) toponyme empreint de divinités et d’archétypes, révélateur des pratiques et croyances humaines, ou inhumaines, des périodes historiques, mais aussi ancestrales de notre Préhistoire locale, toponyme faisant linguistiquement entrer la Préhistoire dans l’Histoire.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-empreint-de-divinites-et-d-archetypes/

Chârost (18) toponyme pré-préhistorique de faune-éthique ? Conchyliforme qu’on chie, lie, forme Chârost, avec ses bivalves, et le reste en pure responsabilité de conchyliculture… Poissons ? Poisson ! afin que l’Histoire d’avant la Préhistoire, entre enfin, en fin, en faim, dans l’Histoire…
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-pre-prehistorique-de-faune-ethique/

Chârost (18) toponyme paléolithique de Faune éthique ? L’homme de plumes et de paille sourcilleux des billes géantes, des hottes et d’osier percheur, des crottes et fientes des Enfers et des Paradis, vergers papillonnant joliment décorés, ornés de viticoles vrilles grimpantes, de savants savons et des fruits mûrs supportés, homme des pierres dures et des petits cailloux blancs, des tunnels d’Esves, des sables et argiles lavés, recevant le Paléolithique nomade sudiste chasseur-cueilleurs, pécheur exterminateur en mal d’être mâle…
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-paleolithique-de-faune-ethique/

Chârost (18) toponyme néolithique de faux net tique ? Le « nez au lit tique » recevant le né au lithique Néolithique nomade désertificateur, berger ou « guerrier » des berges hautes, des peaux et des pots, des prairies rases aux agneaux castrés ou égorgés, aux moutons lépreux à clochettes, des sacrifices, des blés, dont ils portent le nom, et du joug des bœufs… longue fin de Préhistoire de liens et d’attaches, de proies et de prédateurs, de fuyes, de colombiers et de pigeonniers, jouant des poisons, de poissons et de remèdes…
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-neolithique-de-faux-net-tique/

Chârost (18) toponyme mythologique d’une longue Histoire de liens et d’attaches, décrivant son environnement préhistorique, protohistorique, des âges du bronze et du fer gréco-gaulois, et portant en lui, avec ses autres lieux-dits, sa mémoire cynégétique, agricole, mono-culturale, (érotico)-pastorale, domestique, casanier, architecturale, esclavagiste, avec leurs aristocraties nomades, jusqu’au char de guerre orientable oriental volubile, crâne et semi nomade, avec tous leurs bavardages, leurs défis stupides, toutes leurs panoplies de faulx dieux, leurs incendies sacrificiels institutionnels et leur Crime.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/charost-18-toponyme-mythologique-d-une-longue-histoire-de-liens-et-d-attaches/

La Folie, Chârost (18), les Folies, Diou (36), toponymie pourrie. Une surprise sur les sens cachés et faune-éthique de toponymes mal aimés et mal compris : la folie et les Folies. Les savant(e)s s’en mordent les lèvres et la Bête la queue… et « les tas c’est mou à… »
Lien transparent : 

– Chârost (18) un toponyme confirmé sous d’autres cieux…

– Chârost (18) le choix du vocable Saint-Michel et l’église rouge et blanche.

– Chârost (18) les mentions anciennes médiévales et modernes.

– Chârost (18) l’orientation romano-germanoïde des toponymistes.

Les aspects militaires de Chârost et des environs

– Chârost (18) jeu de piste militaire spatio-temporel à randonner : Chârost le toponyme d’un environnement historique terrifiant, décrivant ses mondes esclavagistes, gréco-gaulois, gallo-romains, germains, etc., avec ses forts, son probable camp romain devenu château médiéval et ville fortifiée, et avec ses autres indices des autres lieux-dits associés…
Lien transparent :

A voir aussi ci-dessous son église Saint-Michel qui est un dispositif également militaire.

L’église Saint-Michel de Chârost (18)

L’église Saint-Michel de Chârost (18) : mon étude-inventaire de juin 1992.
Lien transparent : http://nicolas-huron.e-monsite.com/pages/communes/charost-18-l-eglise-saint-michel.html

L’église Saint-Michel de Chârost (18) : mon article promo avec des cadeaux pour la faire découvrir à d’autres.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/l-eglise-saint-michel-de-charost-18/

Frontières antiques : approche du culte de saint Michel pour découvrir et constater que certaines églises n’ont pas été dédiées au hasard à Saint-Michel.
Lien transparent : http://patrimoine-rural.com/frontieres-antiques-approche-du-culte-de-saint-michel/

– Complément sidérant à l’étude de l’incroyable et dépecée église de Saint-Michel de Chârost (18).

– Comment faire de l’église Saint-Michel de Chârost (18) un pôle spirituel et temporel ?

Charost061

Chats piteux de chapiteaux engagés du chevet de l’église Sant-Michel de Chârost.

Il faut, à Chârost, surtout à l’église, appeler un chas un chat !

”C’est la mère Michel qui a perdu son chas…”

« Elle crie par là, feu naître… »

Photo Nicolas Huron

Quelques faits intéressants du Moyen Age…

Diplomatique : charte de franchises de Chârost (18) en 1194. Coaching cérébral avec un peu de diplomatique avec les privilèges accordés, à Issoudun, aux bourgeois de Chârost avec l’accord des héritiers de Gautier, seigneur de Chârost, accord confirmé par ledit Gautier, en 1194. Ce pacte a été concédé par Odon, seigneur d’Issoudun, au moment de son départ sur le trajet, le voyage, vers Jérusalem (après la 3ème croisade), sans doute pour affaires et soieries, avec les bourgeois de Chârost et avec le fils de Gautier, Simon. C’est un peu complexe, mais cela permet de comprendre un certain emballement et un emballage certain des protocoles juridiques diplomatiques d’authentification dans les temps de grosses poussées bourgeoises. L’étude de cette charte confirmée par les rois de France est-elle utile ? Est-elle vraiment une charte de franchises utile en ce moment ? Oui ! Aujourd’hui, à l’ère des protocoles informatiques invisibles, plus que jamais.

– La chevauchée punitive du seigneur d’Herbault (41) jusque dans le Berry en 1374. Aventure à découvrir pour l’instant dans mon étude d’Herbault (page 91), pour connaître ces faits tirés de lettres de rémission accordées par le roi Charles V en avril 1374, de Paris, pour Jean Prunelé, chevalier, Jean Behon dit le Hongre, écuyer, et Martin de François qui ont poursuivi et tué des gens d’armes à Charost, car ceux-ci avaient volé le cheval du chevalier à Montlivault et battu l’écuyer qui tentait de les en empêcher (Archives Nationales : JJ 105, n° 288, folio 156 ; inventaire 590).

En gueux laid engueulé anglais (3) – Faits de jeunesse et de Guerre de Cent Ans en Berry en 1444 : Rémission accordée par le roi Charles VII, à Tours en mai 1444, en faveur d’André Philibert, dit Pélerin, originaire de Levroux, prisonnier à Bourges pour avoir rançonné paysans et marchands avec sept autres compagnons d’armes de la compagnie du neveu de Robert de Floques, son ancien capitaine, à Levroux, Saint-Florent-sur-Cher, Saint-Georges près Chârost, Vatan, Châtillon-sur-Indre, Barzelle, Déols, Châteauroux et Le Blanc (Archives Nationales : JJ 176, n° 205, folio 150 verso ; inventaire 2608).

– Un écuyer, seigneur de Chârost (18) assassin en 1489 pour un chemin non indiqué (4151).

Et les environs déjà un peu étudiés…

Liste et liens : les toponymes Saint-Georges.

Frontières antiques : approche des Saint-Georges (Table).

Frontières antiques : approche des Saint-Georges (3) dans le Berry.

L’église Saint-Georges de Saint-Georges-sur-Arnon (36)  et via ma boutique.

L’église Saint-Ambroix de Saint-Ambroix (18).

L’église Saint-Pierre de Civray (18).

L’église Saint-Clément de Diou (36)  et via ma boutique.

Diou (36) divin filtre humide, clé et doigt… comme Déols. 

L’église Saint-Martin de Limeux (18).

L’église Saint-Denis de Reuilly (36).

L’église Saint-Laurent de Primelles (18).

Et quelques perspectives prochaines ?

Tout dépend de vous !

Contact !

Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.