Liste des articles de ce blog : vis ta mine…

+++ Dans les circonstances actuelles, moi, Nicolas Huron, rue Jean Joly, à Blois en Petite Beauce, j’ai des astuces d’économie (eau, nourriture, énergie, ménage, etc.) et de confort personnalisées (protection anti-radio-activité, ventilation, etc.), et d’informations (bons médias, résumés, essentiels, etc.), qu’il suffit de me demander par courriel (avoir la suite…).

Le dernier article est présenté ci-dessous en premier.

Pour choisir votre trésor, sous le bandeau, cliquez sur : Continuer la lecture

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Liste des articles de ce blog : vis ta mine…

Tradition populaire : Françay (41) et les 7 péchés capitaux (1)

Vois haut chas « pitre », du latin petrus, pierre !

de la part du chapitre de l’abbaye de Bourgmoyen de Blois… vers 1155. A voir !

modillon couverture

Les 7 péchés capitaux du chevet de l’église Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41)

Vue de l’ancien cimetière à l’est-sud-est de l’édifice.

On déroule ? Où ça tire la langue ?

en regardant saint Augustin…

Photo Nicolas Huron

Dévoiler, mettre à jour, archiver, pour ressentir, retoucher, réfléchir, regoûter, revoir, réécouter, relire, repenser et repanser… les grains, noyaux, pépins, pousses et rejetons de l’arborescence de la tradition populaire patrimoniale, mariale, villageoise, agricole, artisanale, familiale, chrétienne, terrienne, régionale, mythologique, légendaire, hagiographique, architecturale, latine, romaine, royale, historique… des terroirs, de finage paroissial, des propriétés, des communaux… par l’éclosion, l’extension, l’envol et l’explosion des savoirs infinis de notre grande sémantique française chrétienne catholique romaine de base grecque, et en suivre un temps les fils… les fruits, les œufs, les coquilles et nos petits cailloux blancs.

Faites-le vous-mêmes ou/et aidez-en ou financez-en l’archivistique… ici

Pour en entr’apercevoir l’infini : Contact et présentation !

Mais mets mes mets… attention mes mémés…

et à la boîte aux lettres de Louis XI…

+++

Françay (41) et les 7 péchés capitaux

IMG_6902 - Copie

Sacristie et chevet de l’église Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41)

avec, selon la tradition populaire, les 7 péchés capitaux

Photo Nicolas Huron

Les modillons, les mots dits …illons (diminutif de « mouillons » en toponymie), laids maudits… sous la corniche aux hirondelles, avec ses corbeaux et corbelets, pour donner un peu plus de travail déporté et débordant au charpentier afin d’obtenir sainteté de l’ouvrage et d’éviter l’humidité et la pourriture des murs pour les mûres… et l’empoisonnement de l’eau de pluie avec les plombs des vitraux. Quoique, on s’en tape, c’est un ancien cimetière, et si quelqu’un voudrait déterrer les morts pour en faire sa soupe… Gars re…

Cherchez-y le rire de Bruno, Brun, le gros et bedonnant ours brun d’ici…

têtu, gourmand, brutal, soupe au lait et fainéant !

Dans la région, synonyme de Berrichon…

ou de Berruyer, ou de Berry

Cors boeufs laids ?

Qu’orbe lait !

Qu’or blé

Corbelets

et corniche !

Où corps nichent…

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Tradition populaire : Françay (41) et les 7 péchés capitaux (1)

Récréation 002 : la souris, baie Renart, et le médiéviste

Souris du médiéviste ou souris si hier ?

5 astuces gratuites éco, à relire, relire, relire… pui(T)s cochez la bonne de ce QCM…

1/La liberté ? Non, le liber libère, et T au cœur…

2/ L’égalité ? Non, légalité…

3/ La fraternité ? Enfin ?

4/ La raie pue, B lie Q, B lit Q, bellique(use), bœufs lient queue, etc. (à orthographier…).

5/ Porter des Jeans (à orthographier en faune-éthique ou autres) fait Homme ou « fais » ?

Fées !

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Récréation 002 : la souris, baie Renart, et le médiéviste

Ne sachant ni lire ni écrire, a signé d’une croix..

Pour vraiment apprendre à lire et à écrire, c’est uniquement ici,
et seulement sur demande… à voir à droite, adroits et adroites !

Vas-y, croix, crois, croa, croc a…

Assigné d’une croix…

Certains documents d’archives sont signés par des paysans avec une croix qui les fait passer pour analphabètes.

Devant une autorité parasitaire ou face à la Terreur de la Révolution française ou face aux troupes napoléoniennes parisiennes en Europe, les paysans ou artisans locaux signent parfois d’une croix, en général par une croix de saint André : X.

Il est mieux parfois et par foi de passer pour un con, non concurrent, auprès d’une vil(l)e criminelle et forcément indue car ne sachant pas ce qu’elle engloutit, respire ou extermine… pour servir son dés(s)ert.

“Non, non, je ne sais ni lire, ni écrire (documente donc ton esclavagisme…) ».

On n’en pense pas moins… car,

c’est pour Louis XI !

Y a, ya, ya !

QCM

Une croix de saint André, s’agit-il d’un hasard ?

André, provient du grec andro, andros et signifie homme, viril. En latin, on écrit Andreas.

Sainte en deux raies ?

Ceinte ?

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Ne sachant ni lire ni écrire, a signé d’une croix..