Liste des articles de ce blog : vis ta mine…

+++ Dans les circonstances actuelles, moi, Nicolas Huron, rue Jean Joly, à Blois en Petite Beauce, j’ai des astuces d’économie (eau, nourriture, énergie, ménage, etc.) et de confort personnalisées (protection anti-radio-activité, ventilation, etc.), et d’informations (bons médias, résumés, essentiels, etc.), qu’il suffit de me demander par courriel (avoir la suite…).

Le dernier article est présenté ci-dessous en premier.

Pour choisir votre trésor, sous le bandeau, cliquez sur : Continuer la lecture

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Liste des articles de ce blog : vis ta mine…

Une lecture architecturale plus spatio-temporelle : les orientations orientales… Françay, Herbault, Blois, etc.

L’église Notre-Dame de Françay, 50° un hasard ?

L’orientation des modillons sculptés du chœur de l’église de Françay (Loir-et-Cher ; 41) nous démontre qu’elle n’a en rien été faite au hasard (voir articles précédents et articles suivants).

Géoportail, un bon plan ou une bonne carte, nous montrent que l’orientation orientale du chœur de l’église Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41) est de 50° nord-est.

Voir mon étude de présentation et d’inventaire à son sujet

ou bien cette photo satellite qui nous a été crachée sur le crâne via voie Hertzienne :

Orientation-Notre-Dame-de-Françay(41)

Orientation de l’église Notre-Dame de Françay (41)

Géoportail, service public jusqu’à preuve du contraire…

Ce chœur, dont l’abside a été reconstruite au début de la seconde moitié du XIIe siècle (voir les articles précédents) et qui date au moins de la fin du XIe siècle, n’est donc pas dirigé vers Jérusalem, mais plutôt vers Orléans et le fragment de la Vraie Croix offert à cette ville par l’empereur Constantin (310-337), par saint Euverte, fragment de la Sainte-Croix qui donna son nom à sa cathédrale.

Ou plutôt vers le coq de son clocher… mais cela dépend de Sens et du sens

du globe de l’empereur chrétien catholique romain…

Cette orientation pointe surtout vers Reims et saint Rémi qui baptisa le premier roi des Francs chrétien catholique romain, Clovis, qui était de religion romaine et n’avait plus rien de germain depuis la fin du IIIe siècle (voir mon article sur l’origine du nom Françay), quoique…

Mur nord de l'église Notre-Dame de Françay (41)

Mur nord de l’église Notre-Dame de Françay (41)

La règle du nouveau chevet du XIIe siècle, débordant sur celui du XIe siècle : 50° N-E.

Eglise Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41)

Photo Nicolas Huron

On sait qu’il y avait probablement une église en bois avant les reconstructions en pierre du XIe siècle. Cette orientation serait-elle un indice de datation ? Fin du IVe siècle, Ve siècle ?

Cette orientation suit à peu près la vallée de la Loire et la centuriation romaine (voir mon article à ce sujet) datant du Ier siècle. Parcellaire et rendements agricoles obligent ?

De Notre-Dame de Françay, Sens le siège métropolitain de la province romaine, est à 68°.

Nous sommes en droit de nous poser quelques questions d’ordre patrimonial.

Mais, mémé mets mes mets, il n’y a pas de hasard… Françay !

Y en a-t-il d’autres ? Si on a le temps… Pourquoi pas ?

Troyes, c’est 70°… La Cabale cavale ?

C’est clair ? C’EST clair s’éclaire…

Religion, signifie étymologiquement : relire scrupuleusement…

Bâle, Besançon, Jules César en Gaule face aux yeux clairs germains, Gien, c’est 87°.

Tours-Françay-Orléans-Reims-150px

Tours-Françay-Orléans-Reims

L’orientation orientale de l’église Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41) : 50°

et celle de l’abbaye Notre-Dame de Bourgmoyen de Blois (disparue), environ 60°.

Carte Nicolas Huron

Tous à vos angles… laids ?

Sus aux Angles !

Rapporteur d'angles

Rapporteur d’angles

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Une lecture architecturale plus spatio-temporelle : les orientations orientales… Françay, Herbault, Blois, etc.

Exemple de confirmation de datation stylistique : Françay (41)

Antécédence mines et râles… Hante et ses danses minérales…

Cinquième modillon en partant de la droite - église Notre-Dame de Françay

Cinquième modillon en partant de la droite – église Notre-Dame de Françay

L’Adam n’est pas cassé… mais ce culte est… C’est la dalle et le travail obligatoire ?

La dent n’est pas taillée… mais sculptée. C’est une pi aire et un ouvrage dard…

Travail signifiait au Moyen Age : torture, douleur, etc.

Péché originel ? K rit ? “Ca”, c’est la pierre…

Juda lisse car y ôte ? Juda lys carie hotte ?

en toponymie local rural, comme chas !

Voyez caries dans le dis qu’haut…

Carie a t’i de…, cariatiDes ?

La quatrième des dés D ?

4ème apôtre « Pierre » ?

Carie a-t-iL (12 ?)

Os laids !

DICO !

J. C. – J. C.

Irons d’ailes et hirondelles…

Photo Nicolas Huron

Essayer de dater un monument ou plutôt généralement une partie d’un monument historique ou non, peut être une recherche peut-être de vérité peut-être assez longue à réaliser.

Mais mémé mets mes mets…

Vérifier une datation par l’extraordinaire ou la Providence…

Ainsi, la tradition populaire des 7 péchés capitaux des modillons du chevet de l’église Notre-Dame de Françay (Loir-et-Cher ; 41), transmis par ma mère Marie-Claude Huron, née Depussay, et par sa mère, ma grand-mère Yvonne Depussay, née Gravereau, confirme leur datation du troisième quart du XIIe siècle, vers 1155. Cette confirmation est réalisée par l’invention franco-italienne, faite à Paris, de ces 7 péchés capitaux vers 1155, par Pierre Lombard (voir mon article précédent).

Cela paraît incroyable, mais est véritable. Pourquoi ?

Parce que ma grand-mère n’en savait rien,

mais l’a transmise comme quelque chose d’important à transmettre…

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Exemple de confirmation de datation stylistique : Françay (41)