L’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (Indre-et-Loire)

Grâce aux perfectionnements de la toponymie, une des branches linguistiques fructueuses de l’Histoire, on peut faire progresser l’étude de la compréhension de l’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (37).

Lire cet article complémentaire pour mieux comprendre.

Exemple de lois de l’attraction en grande sémantique :

Le toponyme du patron des vignerons, des taverniers et des vinaigriers, dont le culte est lié à l’humour et au pardon, de l’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (Indre-et-Loire ; 37), évoque une nouvelle installation habitable, sentiment de vie et de victoire, la royauté du Christ et sa Résurrection, et celle du roi, son représentant sur terre pour les affaires temporelles, du « roux à » l’aurore, et de la couleur rouge du sang des victoires et de celui de la Passion, couleur de la puissance du Christ, etc.

Son nom évoque aussi l’occident, l’oxydant, pays du crépuscule de la ferraille, par sa rouille, et de l’automne, couleur du toponyme, prélude à l’hiver, ou à la tombée rouge du jour et aux espérances planétaires de sa renaissance au matin à l’orient, alors riant, à l’or riant… et pétillant.

D’autres évocations un peu plus humoristiques peuvent être nées d’un salutaire état d’ivresse : « neuve vie », « noeud vie », « noeuds viles », « Leu roues a », etc. Tout un poème… dont quelques concepts ont été évoqués ci-dessus.

Offrez-vous une part de la mémoire anti-barbare de Saint-Vincent
avec son histoire romaine, franque, royale, républicaine…
et l’architecture de son église romane, gothique, Renaissance…

L'église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (37)

L’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (37)

Ouvrage actuellement de 45 pages.

Nicolas Huron : L’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (Indre-et-Loire) – Dossier ECCLESIA mai 1991, ouvrage de la conférence du 24 mai 1991 – Université François Rabelais – Tours –ASDRA – ASsociation pour le Développement de la Recherche Appliquée à l’animation culturelle en Région Centre – sous la direction de Bernard CHEVALIER, professeur d’histoire médiévale – Droits rachetés par Nicolas Huron, responsable et créateur du projet ECCLESIA pour l’ASDRA.

Ouvrage associatif aux droits acquis par son auteur.

Etude à rénover…

Bénéfices possibles à la clé pour une association locale ou un particulier

avec

32%/€net

Ancienne version à télécharger Format.pdf

ou imprimé par mes soins sur demande : Contact !

Césure de fin pour doc

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur L’église Saint-Vincent de Neuvy-le-Roi (Indre-et-Loire)

Saint-Vincent : questions sur son culte antique (1)

P’tit coup à boire ? Du raisin ? Du sain vain sang ?

– Le patron des vignerons vous invite à boire son raisin et vous présente, à défaut d’éléphant rose, les moellons rosés de l’église d’Orbigny, celle de saint Vincent, patron des vignerons, et en haut à gauche une soucoupe volante venue de la face cachée de la Lune…
– Monsieur Loyal, c’est le cirque d’accord, mais vous avez un coup dans le nez ?
– Non, c’est l’Auguste… PAF ! Snif ! Sale temps pour la saison !

Questionnements successifs infinis un peu définis

Animations-conférences-spectacles bénéficiaires à la clé…

L’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

L’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

L’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

Mon étude historique et architecturale.

Photos Nicolas Huron

Façade ouest de l’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

Façade ouest de l’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

Façade ouest de l’église Saint-Vincent d’Orbigny (37)

Le blanc est au nord, le rosé au sud… Logique ! Et le rouge ?

Photos Nicolas Huron

Illustrer votre lecture

Au regard des cartes et inventaire partiel ci-joint, nous posons ci-dessous ces questions d’historien que personne ne se posent.

Faites donc ici comme des clients de tavernier ou de vignerons, avec le patron…, buvez cette connaissance jusqu’à la lie, tout en laissant le lit devin, et celui de vain, à d’autres. Encore une et son cadavre que les B… n’auront pas !

Pour mieux réussir, il faut ouvrir cet article et y sortir, et avec d’autres fenêtres, les cartes des Saint-Vincent de France et de la Région Centre.

Saint-Vincent, diacre et martyr (+ 304 ou 305)

Patron des vignerons, des taverniers et des vinaigriers, saint Vincent, diacre de Saragosse, en Espagne, fut arrêté et fut déporté à Valence par l’autorité romaine, martyrisé, torturé, soumis aux plus atroces supplices, et assassiné, en 304 ou 305, avec son évêque saint Valère, avec son frère saint Oronce, et avec saint Victor, sous la grande persécution de Dioclétien.

Son martyre est commémoré le 22 janvier. Le saint est représenté souvent portant l’évangéliaire et la palme du martyr, accompagné parfois des outils de son supplice, le grill, et un cep de vigne, ou deux, portant des grappes de raisins. Son culte est associé à l’humour et au pardon.

Tout le monde sait, à la grande époque de prospérité de l’Empire romain, que le grand héro Ulysse avait bourré la gueule du cyclope Polyphème, avant de lui crever l’oeil pour se tirer avec ce qu’il lui avait dérobé.

L’Histoire nous apprend que l’autorité romaine avait auparavant laissé quelque peu les Chrétiens s’exprimer et pratiquer la religion chrétienne, sans doute pour mieux les identifier et pour les exterminer…

Résistance originale à la torture face à une justice inique

La tradition chrétienne raconte que saint Vincent, soumis aux plus cruelles atrocités, riait, plaisantait et se moquait de ses tortionnaires.

Vincent signifie vainqueur. il provient du latin Vincentius, un surnom romain provenant du mot latin vincens, vincentis, vainqueur, et du verbe latin vinco, vincere, vaincre à la guerre, être vainqueur, triompher de, venir à bout de, surpasser, avoir le dessus.

Vincius est le nom du dieu Mars chez les habitants antiques de Vence, en Narbonnaise (Alpes-Maritime ; 06), commune qui en porte encore le nom.

Un culte antique certain

Sa vie a été racontée par le poète Prudence (348, + vers 415) dans “la couronne des martyrs”.

Le culte de saint Vincent est attesté par saint Augustin (354-430), donc dès la fin de l’Antiquité et pendant les grandes invasions barbares germaniques.

Une cathédrale lui a été dédiée dès le VIe siècle, au Haut Moyen Age : l’église cathédrale Saint-Vincent de Viviers (Ardèche ; 07).

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Saint-Vincent : questions sur son culte antique (1)

Liste et liens : les toponymes Saint-Vincent

_    o  +  o    _

Voici la liste des églises Saint-Vincent et des toponymes Saint-Vincent, et leur cartographie en Région Centre et dans toute la France.

Trouver le vôtre avec “Rechercher”
de la fenêtre de votre navigateur (
aide).

Cette liste n’est sans doute pas exhaustive, mais cet inventaire est presque complet et demeure toujours en cours. Pour le compléter : Contact !

Les liens les articles explicatifs sont en cours de construction…
Pour personnaliser le vôtre localement : Contact !

Les églises Saint-Vincent en Région Centre

Les églises Saint-Vincent et quelques chapelles en Région Centre

Les églises Saint-Vincent et quelques chapelles en Région Centre

Les églises Saint-Vincent et quelques chapelles en Région Centre

Carte Nicolas Huron

Lire la suite... Image légère

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Liste et liens : les toponymes Saint-Vincent