Je relaie St-Cyr

Navigation à relayer

La découverte ne peut pas être linéaire comme une ligne d’écriture, de lecture, ou de programmation informatique.

Pour être fête, elle doit être faite en survol et articulation et recollement des données dans votre propre esprit. Si un article est trop complexe, revenez plus tard dessus.

Vous vous apercevrez que relire un article à un autre moment de votre existence prendra un autre sens pour vous, sera mieux compris et surtout sera compris différemment.

Il ne faut pas attendre une réponse figée et une seule, car elles sont vivantes. Vous l’êtes !

Il faut picorer… naviguer et les rives changeront au fur et à mesure… jusqu’à une berge.

Je reste à disposition par e-mail pour toute explication, mais tout travail mérite salaire.
Vous pouvez en faire un profit dans le respect de la responsabilité (voir en fin d’article).

Une vérité d’historien : “Tout est dans tout !

Liste de points de vues et panoramas

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Je relaie St-Cyr

Guerre des Gaules : micro-remarque monétaire

Cherchez la différence !

Deux pièces de monnaie de la Guerre des Gaules

Les renseignements “classiques” sont trouvables sur le NET. Ici, c’est autre chose…

Monnaie de Jules César

Monnaie de Jules César

Monnaie romaine : César, sous un éléphant non européen disparu,
avec en revers les symboles déposés de sacrificateur en chef.

César, sacrifié jour après jour à la guerre pour la république romaine.

César, prudent avec ses ennemis politiques romains qui l’avaient déjà mis à l’écart,
et avec ses alliés gaulois, ne représente pas encore son visage.

Son nom est sous le sol, portant l’éléphant barrissant ou écrasé par lui,
éléphant qui écrase de sa patte avant droite, un carnix,
une trompette de guerre gauloise, 
ou un serpent à huppette.

La notion de pesanteur, mais aussi d’emprise, est accentuée
par les bourrelets de peau du pachyderme évoquant notamment
une menace d’au-delà des Alpes, pour Rome : Hannibal Barca.
Menace, fantasme et séduction du sacrifice, et plaisirs intestinaux…

César a sans doute choisi ses (ces) monnaies.
Elles ne lui ont pas été fournies…

Monnaie de Vercingétorix

Monnaie de Vercingétorix

Monnaie “gauloise”, de style grec, de Vercingétorix écrit en latin (?)
et décorée d’Epona avec pour béquille une amphore de vin romain
et un torque gaulois, bijou ici écarté et quelque peu rué.

Le portrait du Gaulois vaincu à la suite de la Guerre des Gaules,
représenté par Rome sur des monnaies romaines plus tardives
sera totalement différent.

Ici, le Gaulois, au beau profil grec, renifle la croupe de la jument.
Le “VERCI”, avec le “i” à la gorge, invite à le vérifier…
ou à lui chercher du fourrage.

Sans doute un désir de “civilisation” ou de citoyenneté…
Son père, assassiné par les Gaulois de Gergovie, avait brigué la royauté arverne.

Les soldats, à sa solde ou non, devaient, sans doute un peu en plaisanter.

Vercingétorix n’a sans doute pas choisi ses (ces) monnaies.
Elles le lui ont été fournies…

Alors, attention, car…

Lire la suite... Image légère Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Guerre des Gaules : micro-remarque monétaire

Sain “cire” en bourre avant Saint-Cyr-en-Bourg

Petites plaies(antes) rient… Peu Lays antes…

L’étude des toponymes (noms de lieux) de Saint-Cyr-en-Bourg (Maine-et-Loire, 49) a apporté une découverte fantastique : sur ce sommet de calcaire blanc, avant l’installation de la forteresse romaine, et avant l’installation des barbares celtes d’Europe centrale, surnommés Gaulois, sur ce même oppidum de frontière, y existaient des agriculteurs protohistoriques, notamment de culture mégalithique, et, sans aucun doute maintenant, de grands ormes hauts portant des milliers de nids d’aigrettes, échassiers blancs évoqués dans un poème antique, “Ciris” attribué primitivement à Virgile.

Plumes arts me plait !

Plumes arts me plait !

Grande aigrette en vol au-dessus de son habitat.
Si relis. Cire lie, Sire lit… Si, si ! R’oeufs… lient !
Photo (Licence CC) vue sur Trombinature :
http://trombinature.org/heronsblanc.php

Plume art m'a plu...

Plume art m’a plu…

Bonne nuit les petits… oeufs !
Le meilleur produit pour les bourreliers…
Photo Nicolas Huron

Ciris, et cire son ablatif singulier, de temps ou de lieux

Ciris, ciris, cirem, ciris, ciri, cire, etc., l’aigrette et sa déclinaison latine, la même déclinaison dans les manuels de latin que civis, citoyen, concitoyen.

Le marchand de sable

Ces aigrettes se nourrissaient dans le limon des sédiments argilo-sableux des marais du Thouet et de ses affluents, sur Artannes-sur-Thouet, Saint-Just-sur-Dive, etc., parfois au milieu du bouillonnement éclaboussant des saumons à Saumoussay.

Lire la suite... Image légère - Copie

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale, Toponymes, Toponymie | Commentaires fermés sur Sain “cire” en bourre avant Saint-Cyr-en-Bourg

Saint-Cyr pour les enfants, à relire en pleurant de rire

Cet enregistrement n’est qu’un exemple : utilisez votre voix ou vos voies…

Saint-Cyr à relire à haute et intelligible voix en s’amusant, caricaturant, exagérant, rigolant, riant, pouffant, articulant, etc., sans queue ni tête, dans un désordre parfait.

Sire copie

L’avez-vous vu ?

Lire la suite... Image légère

Continuer la lecture

Publié dans Histoire locale | Commentaires fermés sur Saint-Cyr pour les enfants, à relire en pleurant de rire

Les Saint-Cyran, Ciran, Siran, Sirand : explications

Aigrette dans la Brenne (Indre, 36)
Aigrette dans la Brenne (Indre, 36) Photo Nicolas Huron – mai 2019

Saint-Cyran, culte unique dans l’Indre

On trouve son culte à Châteauroux et à Saint-Maur, au nord-ouest du carrefour de la fourche de l’église Saint-Christophe, et près de la frontière avec la Touraine à Saint-Michel-en-Brenne et à Saint-Cyran-du-Jambot, et au sud, au Blanc, et à Méobecq.

Saint-Cyran-du-Jambot (36) CarteNetPostale
Saint-Cyran-du-Jambot (36) CarteNetPostale

Carte NET Postale Nicolas Huron

Qui était saint Cyran ?

Saint Cyran est un nom de saint local du Berry, dont le culte se trouve essentiellement dans l’Indre. Son surnom romain, déformé, lui provenait sans doute de ses cheveux blancs ou d’une mèche blanche à ses cheveux.

Continuer la lecture

Publié dans Toponymes, Toponymie | Commentaires fermés sur Les Saint-Cyran, Ciran, Siran, Sirand : explications