L’église Saint-Vincent d’Orbigny (Indre-et-Loire)

Grâce aux perfectionnements de la toponymie, une des branches linguistiques fructueuses de l’Histoire, on peut faire progresser l’étude de la compréhension de l’église Saint-Vincent d’Orbigny (37).

Lire cet article complémentaire pour mieux comprendre.

Exemple de lois de l’attraction en grande sémantique :

Le toponyme du patron des vignerons, des taverniers et des vinaigriers, dont le culte est lié à l’humour et au pardon, de l’église Saint-Vincent d’Orbigny (Indre-et-Loire ; 37), évoque le vin, le raisin, par la racine grecque bin-, boire, mais il évoque aussi le sang par le caractère rosé de son calcaire local un peu ferrugineux présent sur la partie sud de la façade ouest de l’édifice.

La façade ouest de l’église Saint-Vincent d’Orbigny

Photo récente de Nicolas Huron

et…

Ai-je manqué à mes deux voir, mets devoirs, si yeux, cieux… ?

On peut sentir ou non,
toucher au bu… t’oeufs, eux, euh, ou non,
caresser, frôler, mesurer, ou non
sans s’approcher ou sang s’approcher ou non
réfléchir, jauger, chauffer ou non
humer grippé, enrhumé, ou non,
goûter la famine ou non,
voir aveuglément ou non,
entendre comme un sourd ou non,
comprendre sans culture ou NOMS…

Pluriel singulier
ou singularité plurielle ?

Hors bine n’y…
Ors bi nie !
Orbe y nie,
gna, gna, gna…
Avoue, à vous, av’où ?

Ce toponyme nous parle du rouge du feu, de l’incendie, avec son suffixe « igny » accolé au latin orbis se référençant à un cercle ou à une cours des affaires, ou bien au latin orba, une orpheline, à travers le verbe orbo, orbavi, orbatum, orbare, priver quelqu’un de ses enfants ou tout simplement priver de.

Ce nom évoque aussi le sang des esclaves castrés, de leurs familles égorgées, et la viande sanguinolente grillée… les armes rouillées des bandits de grands chemins et le rouge de l’autorité romaine esclavagiste à la justice inique.

Orbigny est un toponyme de frontières antiques entre l’ancien diocèse de Tours et l’ancien diocèse de Bourges. Le toponyme de son église Saint-Vincent rappelle les martyres de l’Empire romain et la libération de ses esclaves par la religion chrétienne.

Orbigny évoque aussi un orbe, une orbite, grillé, et ainsi la course du soleil, son lever rouge comme son coucher, mais aussi la rouille rouge du fer de l’immense loupe de grès ferrugineux sous-jacente exploité par les forgerons.

D’autres évocations humoristiques peuvent être nées d’un salutaire état d’ivresse : « or bi nie », « or bine y », « hors bi nid », etc. Tout un poème… dont quelques concepts ont été évoqués ci-dessus.

Offrez-vous une part de la mémoire anti-barbare de Saint-Vincent
avec son histoire romaine, franque, royale, républicaine…
et l’architecture de son église romane, gothique, Renaissance…

L'église Saint-Vincent d'Orbigny (37) en 1991

L’église Saint-Vincent d’Orbigny (37) en 1991

Ouvrage actuellement de 42 pages.

Nicolas Huron : L’église Saint-Vincent d’Orbigny (Indre-et-Loire) – Dossier ECCLESIA mai 1991, ouvrage de la conférence du 4 mai 1991 – Université François Rabelais – Tours –ASDRA – ASsociation pour le Développement de la Recherche Appliquée à l’animation culturelle en Région Centre – sous la direction de Bernard CHEVALIER, professeur d’histoire médiévale – Droits rachetés par Nicolas Huron, responsable et créateur du projet ECCLESIA pour l’ASDRA.

Ouvrage associatif aux droits acquis par son auteur.

Etude à rénover…

Bénéfices possibles à la clé pour une association locale ou un particulier

avec

32%/€net

Ancienne version à télécharger Format.pdf

ou imprimé par mes soins sur demande : Contact !

Césure de fin pour doc

Recherches utilisées pour trouver cet article : eglise saint vincent orbigny
Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.