Série : Sauvegarder et diffuser nos sources historiques n° 1

Le cadastre ancien est une mine d’or pour les historiens du futur. La cartographie des anciens chemins et des anciens noms de lieux de la commune apporte une somme considérable d’informations sur son histoire. Ce gisement de connaissances historiques n’en est qu’à ces début d’exploitation pour comprendre le terroir sur lequel nous vivons.

0 005 0

0 006 0

0 007 0

0 008 0

0 009 0

Scientifiquement étonnant pour mettre de l’eau au moulin de l’histoire du patrimoine rural de votre village.

Faites donc cartographier les anciens noms de lieux de la commune !

C’est un service que je fais.

Communecartocadastreancienpub

Mon entreprise : http://nicolas-huron.e-monsite.com/

Sauver les sources historiques d’une commune ou d’une commune récemment supprimée par la république

Les deux exemplaires des registres paroissiaux (celui des communes, anciennes paroisses, et celui du département, ancien diocèse), les deux exemplaires du cadastre napoléonien (celui des communes et celui des anciennes préfectures), les anciens registres des délibérations des municipalités, etc., sont en ce moment regroupés dans un même lieu, aux Archives départementales. Cette erreur stratégique de conservation, qui est, semble-t-il, déjà achevée en Loir-et-Cher.

Rappelons que le contenu des archives départementales du Loiret a été détruit en 1940. Il est très difficile de faire œuvre de mémoire et d’histoire dans ce département. Rappelons aussi qu’une partie des sources les plus anciennes et des plus précieuses des Archives départementales du Cher (cartulaires, etc.) a subi le même sort. A quand le Loir-et-Cher, ou d’autres départements ?

Remercions au passage les Américains qui avaient photographié tous les registres paroissiaux français des archives départementales après la seconde guerre mondiale, et qui en avait fourni une copie microfilmée à la France. Ils seront, fort heureusement, préservés aux USA. Tous les généalogiques ont longtemps été obligés de n’utiliser aux Archives départementales que cette copie américaine, très laborieuse d’utilisation…

Il n’est actuellement pas possible, sauf à coût prohibitif, d’en obtenir copie ou de télécharger sur internet toutes les œuvres patrimonialement anciennes tombées pourtant depuis longtemps dans le domaine public.

Il en est de même pour toutes les œuvres majeures anciennes françaises qui ne peuvent être reproduites sans payer un lourd tribut à l’administration (cas unique au monde, où partout le droit international du domaine public de reproduction et de diffusion des œuvres anciennes est respecté). La France fait encore tâche et exception en la matière.

Existe-t-il encore un domaine public en France ? Voire un service public ? Pour un pays à la richesse patrimoniale touristique quasiment inexploitée, c’est un comble…

Obtenez auprès de l’administration une copie de votre cadastre ancien ou une copie numérique des sources anciennes (Moyen Age, Epoque Moderne, etc.) qui concernent votre commune !

Je peux fournir un inventaire partiel.

Mon entreprise : http://nicolas-huron.e-monsite.com/

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *