Sain “cire” en bourre avant Saint-Cyr-en-Bourg

Petites plaies(antes) rient… Peu Lays antes…

L’étude des toponymes (noms de lieux) de Saint-Cyr-en-Bourg (Maine-et-Loire, 49) a apporté une découverte fantastique : sur ce sommet de calcaire blanc, avant l’installation de la forteresse romaine, et avant l’installation des barbares celtes d’Europe centrale, surnommés Gaulois, sur ce même oppidum de frontière, y existaient des agriculteurs protohistoriques, notamment de culture mégalithique, et, sans aucun doute maintenant, de grands ormes hauts portant des milliers de nids d’aigrettes, échassiers blancs évoqués dans un poème antique, “Ciris” attribué primitivement à Virgile.

Plumes arts me plait !

Plumes arts me plait !

Grande aigrette en vol au-dessus de son habitat.
Si relis. Cire lie, Sire lit… Si, si ! R’oeufs… lient !
Photo (Licence CC) vue sur Trombinature :
http://trombinature.org/heronsblanc.php

Plume art m'a plu...

Plume art m’a plu…

Bonne nuit les petits… oeufs !
Le meilleur produit pour les bourreliers…
Photo Nicolas Huron

Ciris, et cire son ablatif singulier, de temps ou de lieux

Ciris, ciris, cirem, ciris, ciri, cire, etc., l’aigrette et sa déclinaison latine, la même déclinaison dans les manuels de latin que civis, citoyen, concitoyen.

Le marchand de sable

Ces aigrettes se nourrissaient dans le limon des sédiments argilo-sableux des marais du Thouet et de ses affluents, sur Artannes-sur-Thouet, Saint-Just-sur-Dive, etc., parfois au milieu du bouillonnement éclaboussant des saumons à Saumoussay.

Lire la suite... Image légère - Copie

Ces plumes étaient sans doute un délice pour le sommeil pour les enfants qui les ramassaient à l’ombre des ormes hauts, au milieu des fleurs, des papillons qui les ont faites à leur ressemblance, des “azes” (bourdons et mouches, dont les mouches à miel), et parmi les rainettes arboricoles, les petits et tout mignon campagnols des champs…

Rappelons que, comme disaient nos grands-mères françaises : “les heures de sommeil avant minuit (solaire) comptent double”… pour la mémoire, la structuration spirituelle et la santé.

Plumard, gardien de nos nuits ensommeillées où se fait la somme de toutes les connaissances de la journée… Une des quatre clés de la réussite scolaire.

Heureusement, il reste encore du duvet de petits canards… On dit “bourot” ou “bourreau” en ancien français… un nom de dieu druidique.

Seins s’y rembourrent…

Saint s’y rend Bourg !

Seing sire en bout, re…

Ceint, cire en bourre.

Certains disent Ber-gueux

Est-ce seulement une question de rythmes biologiques ?

Il faut découvrir à ce sujet les recherches du grand neurobiologiste français Jacques Revel, qui toucha des millions de dollars de la NASA, lors du programme spatial américain, pour découvrir ce que savaient les Chinois depuis plus de 5000 ans et que tout ancien agriculteur d’ici sait.

Ah, ces germains Angles et Saxons qui ont tant donné de fil à retordre au roi franc Charlemagne, qui n’avait pas demandé à se faire couronner empereur par le pape qui avait à l’époque quelques ennuis avec toujours les mêmes…

Mais où vont-ils chercher tout cela ? Enfin bon… Ces historiens…

Monnaie de Jules César à qui fut offerte la victoire sur les aigrettes

Monnaie de Jules César à qui fut offerte la victoire sur les aigrettes

Monnaie fabriquée à la chaîne
de Jules César qui s’était demandé pourquoi

les druides locaux n’écrivaient rien de poétique.

Curieuse question (à orthographier…)…

Réponse : avec quelle orthographe s’il vous plaît ?
Avec quel Alphabet ?
Avec quel esprit ?

L’inter(natio)n(al)e et… bien NET ? Aux déter(re)gen(t)s ?

Oui, les cris tuent, re… inclusive est à la mode…

Du meilleur de l’actualité de nos chers conquérants actuels sur : Radio-Québec
radioquebec.ca d’Alexis Cossette-Trudel
(en cours de liens et de construction)
et sur tous les réseaux sociaux géants du NET
comme Youtube, Facebook, Google, Twitter, VK, etc.

On sup(air)primera en fonction des prétendus sangs sûrs de la censure.

Les géants de grès, bon grès malgré…

La culture des premiers agriculteurs, forcément prévoyants sous nos climats, avaient posé des mégalithes, menhirs et dolmens, dans toute cette zone agricole, une des premières du Maine-et-Loire, mais ici à Saint-Cyr-en-Bourg, du Poitou, en frontière de l’Anjou.

Il a fallu l’invention du Nobel, la dynamite, pour venir à bout de centaines d’entre eux, pour une agriculture bien plus mécanique, voire ottomatique.

Cependant, tous ces mégalithes montrent bien que leur culture agricole, maintenant plus que six fois millénaire, n’avait pas de frontière, autre que celle du Rhin, et de ses barbares, et de l’Océan avant leur mise en coupes réglées par ledits barbares germains de la Tène, ces Celtes, et leur infaillible désir de commandement ou d’exploit guerrier, guère y est…

Puis les Romains descendants de Troie…

Les roches de la tombe de certains de ces paisibles agriculteurs, roches du dolmen géant de grès de la commune d’Artannes-sur-Thouet (Maine-et-Loire, 49), sont devenues les ponts mégalithiques du Thouet que tout le monde peut piétiner pour passer un bief de cette rivière devenue un égout.

Téléchargez l’étude d’ici ou bien
achetez la “préservation du carbone dans ma bibliothèque.”

La disparition des aigrettes du plateau calcaire

Les aigrettes y ont d’abord été sacrifiées pour la forteresse de ces esclavagistes celtes, dit gaulois, d’Europe centrale (nos chères têtes blondes ? Souvent bien chair ?) puis par les forteresses romaines, des Turcs troyens d’Asie, servant de clôture aux camps de concentration des “nations gauloises”, Champagne berrichonne, Beauce, Champagne… de l’Empire romain, en pire, usurpé à Jules César, un prétendu descendant de Vénus qui posa là ces légions.

Calcaire de Bourges et plumes de canards de mes oreillers en jardinière.

Calcaire de Bourges et plumes de canards de mes oreillers en jardinière.

Trouvez l’intrus !
Photo Nicolas HURON

Le bon Lay de Bellay

Mais où est passé le bel lay (menhir) de Bellay qui existait entre Fontevrault et Saint-Cyr-en-Bourg ? La dynamite ? L’enquête se poursuit…

Mais où est le bon laid de fiente d’oiseaux, le meilleur engrais au monde ? ça…

Les oisillons grandissent pourtant très bien dans cet anti-sceptique écologique, de leurs fidèles parents, nourri à la silice des varennes du Thouet et de la Loire.

Quoi ? Coa ! Croa ! Si, si, re…

Croix de mission de la Rouanne de Saint-Cyr-en-Bourg en Poitou

Croix de mission de la Rouanne de Saint-Cyr-en-Bourg en Poitou

Croix de la Rouanne, plateau de Saint-Cyr-en-Bourg (Maine-et-Loire, 49)
Rappel de la couleur du grès local transporté ici
pour les mégalithes et les viticulteurs
Photo Nicolas Huron

Cadeau ! Son sang à partager…

Joli haïku ! pour un Lay…

Allez plus loin d’ici
ou offrez-vous et offrez, LUI, l’huie, luis…
l’origine de votre ou de son nom de lieu :
Contact !

Visite gratuite ?

… et plus ou moins (+ ou – € $ £) si … a fini tes …

i € i  –>

N’oubliez pas le guide… le Guy Depussay, de Pussay… à Françay !

clip_image001

Ce contenu a été publié dans Histoire locale, Toponymes, Toponymie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.