Guerre des Gaules : micro-remarque monétaire

Cherchez la différence !

Deux pièces de monnaie de la Guerre des Gaules

Les renseignements “classiques” sont trouvables sur le NET. Ici, c’est autre chose…

Monnaie de Jules César

Monnaie de Jules César

Monnaie romaine : César, sous un éléphant non européen disparu,
avec en revers les symboles déposés de sacrificateur en chef.

César, sacrifié jour après jour à la guerre pour la république romaine.

César, prudent avec ses ennemis politiques romains qui l’avaient déjà mis à l’écart,
et avec ses alliés gaulois, ne représente pas encore son visage.

Son nom est sous le sol, portant l’éléphant barrissant ou écrasé par lui,
éléphant qui écrase de sa patte avant droite, un carnix,
une trompette de guerre gauloise, 
ou un serpent à huppette.

La notion de pesanteur, mais aussi d’emprise, est accentuée
par les bourrelets de peau du pachyderme évoquant notamment
une menace d’au-delà des Alpes, pour Rome : Hannibal Barca.
Menace, fantasme et séduction du sacrifice, et plaisirs intestinaux…

César a sans doute choisi ses (ces) monnaies.
Elles ne lui ont pas été fournies…

Monnaie de Vercingétorix

Monnaie de Vercingétorix

Monnaie “gauloise”, de style grec, de Vercingétorix écrit en latin (?)
et décorée d’Epona avec pour béquille une amphore de vin romain
et un torque gaulois, bijou ici écarté et quelque peu rué.

Le portrait du Gaulois vaincu à la suite de la Guerre des Gaules,
représenté par Rome sur des monnaies romaines plus tardives
sera totalement différent.

Ici, le Gaulois, au beau profil grec, renifle la croupe de la jument.
Le “VERCI”, avec le “i” à la gorge, invite à le vérifier…
ou à lui chercher du fourrage.

Sans doute un désir de “civilisation” ou de citoyenneté…
Son père, assassiné par les Gaulois de Gergovie, avait brigué la royauté arverne.

Les soldats, à sa solde ou non, devaient, sans doute un peu en plaisanter.

Vercingétorix n’a sans doute pas choisi ses (ces) monnaies.
Elles le lui ont été fournies…

Alors, attention, car…

Lire la suite... Image légère

Les usurpateurs de l’Empire, en pire, et en embuscade ?

Monnaies de Jules César et de Vercingétorix

Monnaies de Jules César et de Vercingétorix

Ces deux monnaies ont été frappées décentrées par rapport à la matrice.
Ainsi le monnayeur pourra rogner la pièce ou accuser quelqu’un de l’avoir rognée,
pratique courante au Moyen Age.

Normalement la couronne ou le collier
de points, étoiles, gouttes, perles, ou de monnaies miniatures.
fait le tour complet de la pièce.

A la guère, comme à la guerre…

Travail de Romains ?

On y voit toute la menace qui pesait sur ces deux hommes
et sur ceux dont c’était la solde.

Pour solde de tous comptes !

Une phrase contemporaine :

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
Bible : évangile selon saint Matthieu, XXII, 21.

Pente des Usages, sous les Naudins à Rians (département du Cher, 18)

Pente des Usages, sous les Naudins à Rians (département du Cher, 18)

De cette pente, Vercingétorix et les Gaulois ont vu Jules César et ses légions
à l’hiver 52 avant Jésus Christ.
On aperçoit sur la moitié gauche de la photo, en bas de pente,
la laiterie et le village de Rians (Département du Cher)
et dans le fond la Champagne berrichonne et son blé convoité par Rome.

ROME, excroissance urbaine troyenne,
et son SPQR (SENATUS POPULUSQUE ROMANORUM),
monstre urbain, surnommée la Louve ou la putain,
qui réclamait déjà son joli décor rocheux, son pain et ses jeux,
et le sacrifice parfumé  journalier publique d’innombrables êtres vivants.

Pile ou face ?
Aucun des deux hommes, ni César, ni Vercingétorix, n’y aura échappé.
Les dé(dé)s sont toujours pipés…

“Dé” étant un préfixe d’enlèvement :
défaire, déboulonner, débâter, démâter, etc.
Déçu ?

Du meilleur de l’actualité de nos chers conquérants actuels sur : Radio-Québec
radioquebec.ca d’Alexis Cossette-Trudel
(en cours de liens et de construction)
et sur tous les réseaux sociaux géants du NET
comme Youtube, Facebook, Google, Twitter, VK, etc.

On sup(air)primera en fonction des prétendus sangs sûrs de la censure.

Allez plus loin d’ici
ou offrez-vous et offrez, LUI, l’huie, luis…
l’origine de votre lieu ou de son nom de lieu :
Contact !

clip_image001

Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.