Découverte exceptionnelle sur l’église St-André de Nouzilly

Extrait du livret : Osez l’Histoire à Nouzilly par ses noms de lieux.

L’église Saint-André de Nouzilly présente une nef romane de la fin du XIe siècle en petit appareil de maçonnerie assisée. Cette nef a été ouverte de baies plus grandes de style gothique au XIIIe siècle.

Eglise Nouzilly 1

De ces baies, il ne reste que celle que l’on peut voir encore ouverte auprès du clocher, et les restes d’une seconde auprès de la grande baie sud ouverte au XIXe siècle en même temps que la grande porte qu’elle surmonte.

Eglise Nouzilly 2

La nef fut rallongée vers l’ouest à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle.

Le clocher est une construction du XVIe siècle. Le chœur et la chapelle latérale nord, qui datent sans doute de la même époque furent refaits en 1865.

Eglise Nouzilly 3

Des statues de la première moitié du XIIe siècle provenant de Tours, juchées sur le clocher

Les quatre contreforts du clocher sont décorés de dais de style Renaissance protégeant des statues d’un style beaucoup plus ancien. Il s’agit de statues de saints sculptés en entier, fortement dégradés par la Révolution française, ayant perdu leur tête. Ces saints foulent de leurs pieds des démons. Sous l’une des statues, on trouve des végétaux sculptés typiquement romans.

Ces statues sont d’un style roman de la première moitié du XIIe siècle. Deux sont facilement identifiable : saint Pierre, apôtre, qui porte la bible et deux clés, et sainte Anne qui porte un livre en rouleau, un rôle ouvert, et dont le ventre a été percé d’un trou récemment bouché avec du ciment. Sainte Anne, mère de la Vierge Marie, était priée pour résoudre les problèmes de fertilité. Les statues étaient souvent grattées au Moyen Age pour fabriquer des potions pour guérir les maux en fonction du culte du saint ou de la sainte. Ce phénomène est attesté notamment à Bueil-en-Touraine.

Eglise Nouzilly 4

Le clocher construit au XVIe siècle, portant la date de 1542,
et ses quatre contreforts ornés de statues de style roman
datant de la première moitié du XIIe siècle

Eglise Nouzilly 5

Saint Pierre portant la Bible et deux clés

Eglise Nouzilly 6

Probablement Sainte-Anne

Le trou creusé dans le ventre de cette statue nous indique qu’elles étaient à hauteur d’homme, sans doute sur un côté d’un grand portail roman.

Ces statues n’ont pas pu être réalisées pour l’église Saint-André de Nouzilly, elles proviennent sans aucun doute d’un grand portail roman. Nous pensons qu’il faut y voir celui de la façade de la cathédrale Saint-Maurice de Tours avant sa reconstruction au XVIe siècle. L’ancienne façade datait de la première moitié du XIIe siècle.

(Article wikipedia de la cathédrale Saint-Gatien de Tours, anciennement Saint-Maurice).

Précisons qu’au XIIIe siècle, une famille d’un maître d’œuvre de la reconstruction de la cathédrale, avait acquis des terres sur la paroisse de Nouzilly. Un lien patrimonial existe donc entre la cathédrale Saint-Maurice de Tours et Nouzilly.

Saint Maurice fait référence aux légions romaines, tout comme le camp des Fossés César de Nouzilly.

D’autres pierres de récupération, provenant probablement de la même démolition, ont été insérées dans le clocher.

Eglise Nouzilly 7

L’église Saint-André de Nouzilly recèle bien d’autres découvertes exceptionnelles (comme le pied du bénitier qui est un chapiteau du XIIIe siècle à l’envers…). Elle mériterait une étude historique et architecturale approfondie.

Cette découverte est un extrait du livret :
Osez l’Histoire à Nouzilly par ses noms de lieux.

Après cette €onsultation

Je peux fournir une facture pour cette consultation « sans rendez-vous !». A vous de décider de son montant ici.

N’hésitez pas, osez l’Histoire !

Recherches utilisées pour trouver cet article : 2 statues sans tête ont été découvertes dans l\ église Saint-Martin du Château à Champagne-Mouton
Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.