Pourquoi Selles-sur-Cher et Saint-Aignan, en Berry, sont dans le Loir-et-Cher et non dans l’Indre ? Réponse de 1363 ?

En 1362, les châteaux et les villes de Saint-Aignan (« Sanctus Anianus« ), de Selles-sur-Cher (« Cellis« ) et de Valençay (« Villancay« ) situés en Berry, appartenaient au comte d’Auxerre, Jehan de Châlons qui les tenait en fief du comte de Blois. Ces terres dépendaient du bailliage de Bourges et de la prévôté d’Issoudun.

Chateaux de Saint-Aignan et de Selles-sur-Cher (41)

Chateaux de Saint-Aignan et de Selles-sur-Cher (41)

Crédit photo : Manfred Heyde – Sous licence Creative Commons 3.0  Crédit photo : Lieven Smits – Sous licence Creative Commons 3.0

Les châteaux de Selles-sur-Cher et de Saint-Aignan aujourd’hui.

Pour en faciliter l’administration le roi Jehan II le Bon, roi de France de 1350 à 1364, transféra par acte établi à Paris en janvier 1363, les connaissances des causes de ces terres au bailli et prévôt de Chartres.

Cette décision a été conservée dans les Registres du Trésor des Chartes (Archives Nationales : JJ 91, folio 206, N° 394, acte en latin), recueils des actes des rois de France. L’analyse est la lecture du texte ont été réalisées par l’auteur de ce blog.

Trésor des Chartes

Photo d’un registre du Trésor des Chartes

Un des volumes parchemin des registres du Trésor des Chartes (photo Nicolas Huron)

Après cette €onsultation

Je peux fournir une facture pour cette consultation « sans rendez-vous !». A vous de décider de son montant ici.

N’hésitez pas, osez l’Histoire !

Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.