Cadeaux lucratifs aux Félix pour la saint Félix : 12 février

Si vous vous appelez Félix, j’ai un cadeau pour vous…

Pour chaque vente engrangée pour moi (et donc pour vous car il s’agit de savoirs…) de l’explication historique d’un nom de lieu, toponyme, Saint-Félix, ou d’un toponyme voisin d’un toponyme Saint-Félix, et si, bien sûr, vous vous appelez Félix, et que ce n’est ni un prête-nom, ni un avatar, vous décrocherez une commission de 32%/€net sur cette vente.

Chaque client recevra un compte-rendu écrit et illustré (éventuellement par lui-même) sur son toponyme avec, en cours de livraison, un peu de coaching personnalisé en fonction de sa propre culture et de son intelligence propre…

Voici donc, mon cadeau aux Félix pour la saint Félix, présenté en trois volets, avec un exemple d’approche d’explication du monde à travers les toponymes de son prénom :

http://patrimoine-rural.com/liste-et-liens-les-toponymes-saint-felix/

http://patrimoine-rural.com/l-eglise-saint-felix-de-champigny-en-beauce-41/

http://patrimoine-rural.com/saint-felix-questions-sur-son-culte-antique-1/

Chacun peut mériter une explication particulière, mais encore faut-il un peu de savoirs, et c’est là que j’interviens. Le copié-collé, voire le vol, ne faisant rien à l’affaire, même d’un hublot ou d’une window.

En cherchant bien, on peut trouver le mode d’emploi, mais pour les secrets de fabrication, c’est autre chose… Il faut une culture et c’est un vrai métier.

J’offre ce service d’échange de bons procédés, en toute probité, qui, à bien y réfléchir, pourrait devenir particulièrement lucratif, voire plus : fertile.

La seule règle qui prévaut, c’est qu’il faut avoir l’accord de l’artisan, du créateur, et du concepteur (moi-même Nicolas Huron), et qu’une seconde commande ne pourra être honorée que si la précédente l’est, sachant qu’en Histoire, elle ne l’est jamais, sauf si le client est lui-même satisfait du service ponctuellement rendu.

Je ne facture, pour ce service, que des honoraires et peut aussi en facturer, voire facturer vos consultations virtuelles de mon propre NET (comme quand, par exemple, vous allez chez un spécialiste, mais que c’est un distributeur automatique, ou quand on achète un dictionnaire médical ou un livre de recettes de cuisine). Mais on peut partir comme un voleur… C’est ici autorisé.

C’est, comme disaient certains humoristes français, « étudié pour… » (Fernand Raynaud) et « c’est comme t’y veut t’y choise… » (à vous de référencer, c’est récent).

Je peux apporter plus de compléments, mais voici le compte-rendu pour un de mes clients, sans présenter le courrier privé d’élaboration de sa satisfaction, ni les autres personnes ou autres lieux, voire d’autres temps, qui ont pu, peuvent, pourraient et pourront, en profiter à la marge gratuitement ou non :

http://patrimoine-rural.com/toponymie-service-courtevraud-liglet-86/

Bonne fête donc à tous les Félix pour inciter chacun à savoir ce qu’il fait et où il habite vraiment.

Si, vous-même ou votre Félix n’êtes pas intéressé, trouvez un Félix intéressé et, ne soyez pas avaricieux (comme Avaricum), ni arriviste (comme Arioviste), ni pingre (comme…), transmettez-le lui, car ce serait cruel, par fainéantise, de priver tout le monde d’instructions, et criminel si c’était volontaire.

Cadeaux donc, le… 12 février, jour de la saint félix, et dates suivantes.

A Blois, le 11 février 2020, jour de Notre-Dame de Lourdes (sans eaux lourdes s’il vous plaît…).

@+Nicolas Huron, historien en milieu rural et parfois sur patrimoine-rural.com

Ce contenu a été publié dans Histoire locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.